Morning Mist sur la forêt

Notre vision

Les activités liées aux mycètes vont croître ces prochaines années, en raison notamment : 

  • des avancés scientifiques permettant d’isoler de nouvelles molécules bioactives synthétisées par les mycètes. Certaines de ces molécules présentent un grand potentiel pour des applications médicales.

  • de la prise de conscience d’une partie de plus en plus importante de la population de la nécessité d’avoir une alimentation saine et riche. Comme source de protéines, les champignons constituent une alternative à la viande, notamment par l’apport de protéines, de minéraux et de vitamines.

  • du potentiel important dans le domaine des sciences des matériaux (développement d’alternative écologique au cuir ou au plastique par la culture de mycélium.

  • de la capacité des mycètes à nettoyer, extraire, éliminer des éléments chimiques toxiques et nuisibles (mycoremédiation)

  • du potentiel de substitut aux pesticides et insecticides, en utilisant des mycètes, qui de manière sélectionnée protègent les plantes des insectes nuisibles (mycopesticides).

  • pour l’art de la microbiologie. Tant que l’intégrité du champignon est respectée, les nouvelles expériences ne sont limitées que par l’imagination.

  • pour explorer le comportement des systèmes complexes vivants fongiques microscopique. Les mycètes peuvent servir de modèles pour étudier, ce qu’on appelle les cerveaux liquides.